jeudi 18 février 2016

L'embolisation et ses conséquences, et des nouvelles du petit chat

Bientôt 17 mois pour mon petit garçon. Un bonheur qui grandit... Il se développe bien, à son rythme. Il fait du 4 pattes comme un petit fou et tient de mieux en mieux l'équilibre debout. Il adore vider sa caisse à jouets et est toujours aussi agile de ses mains. Il discute tout le temps, un vrai moulin à paroles même si ce ne sont pas encore des mots, ça me fait fondre. Il est sans cesse dans l'interaction, et en même temps il est très indépendant que ce soit avec nous ou chez la nounou, il s'occupe. Il promène ses petites voitures et poursuit les chats. Et surtout il est tellement joyeux, il rigole comme un tordu pour un rien (et ça lui file le hoquet). 

Côté santé, tout s'améliore petit à petit, depuis janvier il n'a plus aucun médicament pour ses petits poumons. Il a juste tout les mois un traitement préventif contre la bronchiolite, à l'hôpital, qui le fait pleurer à en fendre le coeur des infirmiers. Encore une fois, en mars prochain, et nous en aurons fini avec ça, plus de raison d'aller en pédiatrie (sauf urgences of course) puisque sa pédiatre est partie et que c'est désormais une pédiatre libérale qui le suit. C'est une grande liberté dans l'emploi du temps, une page qui se tourne, même si nous étions un peu chez nous. J'avoue que comme tout le monde nous connaissait, ça me faisait toujours plaisir d'entendre que c'était incroyable de le voir comme ça, en bonne santé et tellement souriant, étant donné ce qu'il avait traversé. 
Le point négatif c'est son RGO qui persiste, malgré gaviscon et inexium. Du coup, il tousse tout le temps, et surtout, fait des otites et autres joyeusetés à répétition. Et l'alimentation reste un point compliqué pour lui... toujours aux purées lisses et encore, c'est pas facile.

Et moi et moi et moi

Une cicatrice de césarienne toujours moche et douloureuse. Pas d'amélioration.

Une hypertension qui a disparu. J'étais sous traitement depuis des années... Et depuis quelques mois, plus rien, et une tension normale. Ce qui est inexplicable. Et inquiète mon cardiologue : il est persuadé que ça va remonter car ce n'est pas possible que la grossesse ait guéri ça, au contraire. Donc il pense à d'autres facteurs qui auraient fait baisser ma tension, genre une hypophyse abimée par le duo éclampsie +  hémorragie. Je fais donc, encore et toujours des examens (alors que ma tension est normale bordel de nouilles !!). 

Enfin, l'embolisation et ses séquelles. Une technique mal connue, et donc des soucis que les professionnels ne savent pas très bien expliquer et prendre en charge... Des hématomes qui mettent des mois à se résorber, des douleurs continues dans le bas ventre. Notamment une, très localisée et surtout un relief que je sentais sous la peau, en long, comme des nodules alignés. Examens divers, échos, doppler, scanner... Aucune explication, donc le chirurgien a décidé de m'opérer et on verrait bien...

J'ai donc été opérée il y a quelques jours, il a retiré un cordon qui s'était inséré entre le muscle et la peau, un peu au dessus de l'aine, soit un ligament soit un nerf, il envoie ça à l'analyse... Un nouvelle cicatrice à quelques centimètres de la césa, j'espère qu'elle sera plus belle... L'intervention m'a beaucoup angoissée, car ça m'a replongée dans mes mauvais souvenirs... j'ai eu la chance de tomber sur une équipe très compréhensive, et tout s'est très bien passé, sous anesthésie générale. La douleur est encore vive mais ça va se résorber petit à petit. Et dans cette histoire, j'ai croisé une anesthésiste qui m'a conseillé une consultation psy (oui c'est fou que j'en ai pas eu avant...), pour tourner la page. 

Après le scanner, le chirurgien a remarqué que mon utérus était "remanié", séquelle, encore, de l'embolisation. Donc il faut que je revois ça avec mon gynéco (qui lui même m'avait prescrit une hystérographie pour justement vérifier qu'il n'y ait pas de séquelle, mais je l'ai pas faite.... pas envie). Vivement que tout ça soit réglé, pfff.

Inutile de préciser qu'on ne pense plus du tout à un 2ème pour le moment ;) 

Voilà pour les nouvelles, toujours très médicales, mais ça reflète pas mal notre quotidien quand je vois tous les RDV entre moi et mon garçon... Heureusement, rien de grave ! 
Notre vie n'a jamais été aussi remplie et heureuse, autant professionnellement que personnellement, c'est un rythme de dingue, mais quelle chance on a. Je suis persuadée que ce sont des moments auxquels on repensera souvent.


7 commentaires:

  1. Punaise, je découvre (seulement!) que toi et ton loulou vous avez aussi votre lot de galères médicales!
    Même si je n'ai pas suivi, je suis contente que ses petits poumons aillent mieux. Je compatis pour le RGO, Adèle a eu ça petite, mais c'est passé avec Gaviscon + Inexium + lait AR + diversification précoce. ;)

    Plein de pensées guérisseuses.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Gribouillette ! Oui il a eu son lot aussi, tout ça dû à sa prématurité. Et le RGO s'était amélioré (mais pas disparu) entre ses 8 mois et ses 1 an, mais il est revenu et on sait qu'il en a pour un moment. On a de la chance qu'il prenne toujours bien ses médicaments. Bises.

      Supprimer
  2. Super contente d'avoir de tes nouvelles. Je trouve que tu as une de ces peches, je te trouve épatante après tout ce que vous avez traversé. Ton petit à l'air d être un vrai rayon de soleil ! Prenez soin de vous. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup c'est très gentil ! C'est vraiment un rayon de soleil, oui ! Bises.

      Supprimer
  3. Pas facile tout ce parcours médical, cette opération récente pour toi… c'est vrai que quelques consultations psy pourraient t'aider à refermer cette page définitivement. Heureusement, tout semble aller pour le mieux (malgré le maudit RGO) et ton petit chat grandit harmonieusement ! Bises !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'opération a fait remonter pas mal de choses, et m'a fait prendre conscience de la nécessité d'en parler pour ne pas traîner ça... Bises !

      Supprimer
  4. Pour les RGO, on me disait toujours que ça s'améliorerait quand les filles marcheraient. Et en effet, depuis leurs 22 mois (age de la marche...), tout va mieux de ce côté là! Alors je te souhaite que ça s'atténue de la même manière chez ton petit loupiot. Et félicitations pour cette page qui se tourne! Quelle joie de quitter les salle d'attente de l'hôpital et d'aller enfin comme tout le monde chez un pédiatre libéral! Pour ton opération et ta vilaine cicatrice... j'espère que les choses s'amélioreront. Quant à la consultation psy, ça me semble tellement indispensable vu tout ce que tu as vécu! Ici, on me l'avait imposé pendant toute la période de néonat des filles. Et pendant mon hospit avant accouchement aussi. Et pendant les 16 mois qui ont suivi la naissance des filles. Fonce et lache tes vieux démons chez cette tierce personne!
    http://conception-de-notre-bebe-eprouvette.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer