mardi 22 septembre 2015

L'anniversaire

Mon petit bébé d'amour a un an. On dit que ça passe vite, mais je ne trouve pas. Quelle année. 3 mois difficiles, à l'hôpital, puis 3 mois à la maison, à se découvrir, à panser nos blessures. Et 6 mois de vie normale, à profiter de cet immense bonheur, à s'émerveiller de cette chance, à s'énerver de fatigue parfois aussi.

C'est une période ambivalente. En même temps, quand il était en réanimation, je pensais à cet anniversaire.... "Quand on y sera, quelle victoire". Et c'est vrai, quelle victoire, quelle fierté, quelle émotion. Mais ça nous travaille beaucoup aussi, depuis 3 semaines... Pas un jour sans repenser à tout ça, alors que ça s'était éloigné ces derniers mois... Et un an après, les peurs, les blessures, les traumatismes, la culpabilité, prennent plus d'ampleur je trouve.

Dans notre réflexion pour un 2ème, nous sommes retournés au creux de l'été voir le professeur qui s'est occupé de moi lors de l'accouchement, avant et après... Rien de nouveau sous le soleil. 30% de risques de récidives, de l'aspirine, et croiser les doigts. Depuis, j'ai annulé nos rdv de rentrée (hystéro, gynéco PMA, spermo). Pas envie. Être tranquille. Plus le temps passe, moins l'idée d'un autre enfant (enfin je devrais dire d'une autre fiv, d'une autre grossesse, d'un autre accouchement) me fait envie. Je me laisse le temps.
Côté corps, toujours une cicatrice douloureuse, des douleurs à l'aine également suite à l'embolisation, toujours... Des douleurs d'adhérences un peu partout.

Et mon bébé ? Il a un an donc. Tout va bien. Toujours aussi suivi. 8,5kg et 68 cm il y a 3 semaines. Il se développe à son rythme, tient désormais bien assis, sourit et rigole toujours autant. A 3 dents. Mange comme un chef, on introduit les petits morceaux. Boit enfin son bib du matin. Prend toujours le sein le soir avant de dormir. Commence à avoir des cheveux... Ses petits poumons vont bien, on a arrêté les traitements par inhalateur à la fin de l'été et on garde encore les anti inflammatoires pour quelques semaines. Et évidemment, il est beau, il est mignon, il sent bon, on l'aime d'amour. Les 1ères vacances avec lui ont été... fatigantes ;) Un bébé qui n'arrive plus à dormir, 3 semaines sans siestes, avec des réveils la nuit... la galère... Pareil avec la nounou pendant une semaine, puis du jour au lendemain, il a retrouvé le sommeil. Joie.

Nous avons fêté son anniversaire avec la famille. Il a été très gâté. Très bisouté. J'aime tellement le voir entouré et aimé.

10 commentaires:

  1. Tu as raison de te laisser le temps. Il faut que l'envie d'un 2e soit vraiment forte pour avoir le courage de se relancer dans une aventure à risque. Le corps et l'esprit doivent être prêts…
    Je souhaite un très bon anniversaire à ton fils ! Un an déjà ! Beaucoup de bonheur pour cette année pleine de promesses qui s'ouvre avec lui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui comme tu dis, il faut que l'envie dépasse les autres sentiments, ce n'est pas le cas, pour le moment. Merci et bises !

      Supprimer
  2. Quelle année... Une si belle année car il a un an ton bébé !!! Une année si difficile (j'ai les larmes qui montent en lisant les mots pas jolis...)...
    J'espère que le plus difficile est bel et bien derrière...
    Pour cette envie du second, bien que les difficultés aient été si moindres pour moi, j'ai aussi annulé le rendez-vous "voyons voir ce qui se passe pour une reprise de la PMA"... Pas envie du tout du tout...
    Quant aux congés, ouille... Je vis bien le truc... Épuisant. Le rythme de sommeil semble avoir été retrouvé tout récemment, j'espère fort qu'il va se maintenir dans le bon sens !
    Des énormes bises et un très très bel anniversaire à ton petit bout !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Bounty ! J'espère que tout va bien pour vous !
      Je crois que j'ai pas envie de me faire du mal physiquement et moralement... Des bises !

      Supprimer
  3. Un très joyeux anniversaire avec que du beau pour cette deuxieme année qui se prépare.

    RépondreSupprimer
  4. Tu sais que je sais ce que tu peux ressentir en ce moment... Une fois le cap passé, ça passe.... Et par surprise, ça revient à l'anniversaire suivant... Il faut du temps... C'est ce que m'avait dit la psy... Je ne désespère pas de trouver ce moment d'anniversaire joyeux un jour ou l'autre! Plein de courage pour chasser une fois encore toutes ces angoisses. Et Joyeux anniversaire à ton petit poussin!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Oui, le temps atténuera ces souvenirs !

      Supprimer
  5. Pour avoir eu des débuts très compliqués avec ma Pâquerette, je ne comprends que trop bien!
    Nous n'avons vécu qu'une semaine la néonat mais pourtant j'en garde encore des séquelles. Et ça me rattrape régulièrement.
    Les 2 mois qui ont suivi ont été terrible, puis il y a eu un mieux, juste avant que le sort nous rattrape et que notre puce se coltine un RGO doublé d'une œsophagite et d'un angiome nécrosé...
    Bref, je comprends tout à fait ce que tu dis quand tu parles de profiter depuis 6 mois seulement. C'est ce que je ressens aussi.

    Concernant l'envie du 2ème, elle est très forte pour moi mais mon chéri freine des 4 fers. Et moi j'ai peur de revivre un accouchement catastrophe...

    Je pense qu'il faut te laisser le temps. <3

    Gros bisous à ton loulou pour sa 1ère bougie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Ce sont des expériences difficiles, alors il faut laisser du temps, 3 fois oui, et profiter en attendant de nos bébés ! Bises !

      Supprimer