samedi 23 mai 2015

Ma recette magique pour que mon bébé fasse ses nuits

Lol.

Bon, sans rire, il a fait sa première vraie nuit lors de mon dernier article. Puis à nouveau des nuits pourries, 2 réveils en moyenne, avec du mal à se rendormir à chaque fois. Grosse déception.

Puis, une nuit, nous avons décidé de vraiment le laisser s'endormir tout seul. Pas juste le laisser pleurer 5 min. Donc à 2 reprises, pendant 1h à chaque fois, nous l'avons laissé pleurer (bon, il ne hurlait pas, il chouinait), en culpabilisant. En allant lui faire un petit coucou de temps en temps mais sans le prendre, sans lui donner le sein/le petit doigt, sans lui parler. Nuit difficile donc. 

Ensuite, nous avons laissé reposer 24h. Et il a fait 3 nuits complètes d'affilée. MERCI LE DIEU DES BÉBÉS. Depuis il y a quand même des réveils, mais on tient le bon bout. C'est un immense soulagement de se dire que c'est possible pour lui de dormir toute la nuit.

En même temps nous l'avons aussi passé de son matelas incliné à 30° (au départ à cause du reflux, pour ses ptit poumons) à 15°, car nous pensons qu'il dort mieux comme ça, tant qu'il ne tousse pas plus que ça. 

Pourvu que ça dure !

Après l'épisode de la conjonctivite, il a eu pendant une semaine des gouttes pour dilater ses pupilles avant un rdv ophtalmo, pauvre chouchou. Du coup, il avait une tête de zombie, et était très gêné par la lumière. Nous sommes donc allés au chu, là où il est né, pour faire un fond de l'oeil, le 2ème pour lui, qui s'est très bien passé. En revanche, il a très mauvaise vue, nous devons donc aller chez l'orthoptiste vérifier un éventuel strabisme, qui obligerait à des lunettes dès maintenant.

Sinon, il a 8 mois, et il a la grande forme. Il grandit et grossit bien, rigole, essaye de mettre à sa bouche tout ce qui est à sa portée, commence à attraper la cuillère et à tenir son biberon.

J'ai lu le livre de Sylvie Louis, "Accompagner son enfant prématuré", je le conseille aux parents, même quelques mois après, ça m'a aidé à me réconcilier avec pas mal de choses, de me rendre compte que ce que les émotions que l'on a vécues lors de sa naissance et de la néonat ont été vécues par d'autres. De comprendre les moments spécifiques à ce parcours, car on n'a pas vraiment l'occasion d'échanger avec des parents ayant traversé cette aventure...

mardi 12 mai 2015

Des nouvelles !

Depuis mon dernier article il y a un mois, notre petit bébé a enchaîné les maladies, et a perdu l'appétit à chaque fois ! Genre il ne mangeait ni buvait RIEN de toute la journée, que ce soit avec son père ou la nounou, jusqu'à ce que je revienne le soir et lui donne le sein. Au secours. Il a repris quelques jours de corticoïdes, ça a traîné un peu mais depuis ce weekend, tout va bien. On continue malgré tout pendant 6 mois les inhalateurs et les anti inflammatoires pour ses petits poumons. Et le matelas incliné à 30°.

Il a perdu un peu de poids, mais ça va revenir, je ne m'en fais pas. 6,8kg pour bientôt 8 mois, on l'habille en 6 mois.

On a aussi testé la conjonctivite et le collyre orange fluo. 

L'alimentation du coup, on en est où ? Pareil qu'avant.... Le sein matin, nuit et soir, et biberons avec purée ou compote en journée. La cuillère, on recommence un peu, ça va doucement. 

Côté motricité, il a fait pas mal de progrès, il se tient de mieux en mieux, est très habile avec ses mains. Il arrive à se balancer dans son transat, teste plein de mouvements quand il est allongé à plat et essaye de se retourner. Il fait aussi de nouveaux bruits avec sa bouche. Sourit toujours autant. Bref, pfff, il est adorable, je l'aime d'amour.

Les nuits ? Les quoi ? Ces dernières semaines ont été très difficiles pour nous... On a peu dormi, et un peu à bout de nerf au petit matin... Mais le fait qu'il soit malade jouait certainement. Parce que cette nuit, il a fait sa nuit. Oui oui. 21h00 - 8h00. MERCI. J'espère que ce n'était pas juste une nuit.

Bref, on prend notre rythme, c'est épuisant avec le boulot qui me demande beaucoup d'énergie aussi... Mais ça se passe bien avec la nounou, c'est juste dur dur en fin de semaine de le laisser le matin, il me manque ! J'essaye d'en profiter quand je suis là. De prendre toujours le temps de le bisouter et de le faire rigoler.