mercredi 23 octobre 2013

Retour à la réalité

Salut ! Je reviens de mon désert pmesque, une longue période où mon chéri et moi avons complétement mis de côté l'infertilité. J'ai dit "mis de côté" pour ne pas dire occulter, ou faire l'autruche, of course. 

Et pourtant, c'est passé vite, très vite, et on y est déjà, à cette fiv. J'ai commencé le provames à J20, j'attends mes règles, et je me pose beaucoup de questions. 

Sur le provamès déjà, je n'ai toujours pas compris à quoi ça servait. J'ai fait des recherches, sans réel succès. C'est un médicament pour la ménopause, c'est sensé reposer les ovaires (enfin c'est ce que j'avais compris), mais certaines en prennent à d'autres périodes du cycle. Bref, information zéro. Conclusion : ne pas de poser de question et avaler ces pilules. 

Ensuite, le calendrier des prochains jours n'est pas du tout concret pour moi. Je ne sais pas si je commencerai la stimulation après mes règles, ou si il y a un délai. Combien de temps dure la stimulation en général, bref, je m'interroge. Conclusion : arrêter de vouloir faire un planning.

Je ne vous ai pas raconté mes nouvelles aventures à la pharmacie du coin, je vous épargne pour cette fois. Incompétence et perte de temps, encore. Sur mon ordonnance, il y a évidemment de l'ovitrelle, et en dessous : décapteptyl (2 ampoules en 1 prise en même temps que l'ovitrelle selon consigne du centre). Je n'ai pas réussi à trouver à quoi servait le décapeptyl ici (décidément...), et en plus la pharmacie m'a donné un pack de 7 ampoules sans seringue ni aiguille incluses. Je n'ai aucune idée de la probabilité d'avoir à m'injecter le décapeptyl : en avez vous déjà eu ? Conclusion : espérer de pas avoir de consigne décapeptyl.

A part ces préoccupations très concrètes, je flippe grave sur la ponction, comme tout le monde je pense. Alors on trouve de tout sur les témoignages en AL : des filles qui sont prêtes à saisir le tribunal de la Haye pour torture, et d'autres qui n'ont rien senti. Conclusion : attendre la ponction pour se faire sa propre opinion (et faire confiance à mon centre qui fait 80% de ses ponctions en AL et qui n'a pas la réputation de guantanamo). 
Et surtout, j'appréhende beaucoup l'échec de la fiv, et je me sens même complètement incapable de l'encaisser. Conclusion : pas de conclusion.