lundi 26 août 2013

Après l'été, un petit bilan

Je vous avais laissé-e-s fin juin après une consultation chez notre gynéco PMA.

Suite à ça, pas mal d'étapes de faites :

- Une réunion d'information sur la FIV début juillet. Une salle bondée. 2h30 de réunion avec pas mal d'informations, avec un gynéco du centre et la biologiste. Ils ont expliqué les différentes étapes, les protocoles, les risques, etc. Une particularité de mon centre : 80% des ponctions se font sous anesthésie locale. 

- Une consultation en génétique au CHU : depuis j'ai reçu les résultats, qui sont normaux, donc je ne vais pas détailler le RDV ! En gros, ils ont fait un caryotype et une recherche du syndrome de l'X faible.

- Un RDV avec la biologiste, mi juillet, qui a duré quelques minutes. Elle nous a donc expliqué que dans notre cas, ce serait 50% FIV classique et 50% FIV ICSI. Nous avons été très surpris de ce dernier point, notre infertilité n'étant pas du tout masculine ! Mais selon elle, ça évite les échecs complets de fécondation qui se produisent parfois dans mon cas. Surtout que d'après elle, il y a peut être d'autres facteurs qu'on ne maîtrise pas, l'insuffisance ovarienne n'étant pas forcément la seule responsable après 2 ans d'essais, une ovulation à chaque fois, 3 IAC.

Bon, donc une FIV en novembre, là dessus rien n'a changé. Un autre RDV avec notre gynéco la semaine prochaine pour les ordonnances. Des cycles de plus en plus courts.

 Mais ces vacances m'ont fait décrocher de la PMA malgré les différents rdv, l'anniversaire des 2 ans d'essais, et je n'y suis pas encore revenue, l'échéance de novembre étant assez lointaine ! L'espoir d'un miracle en cycle naturel se dissipe bel et bien, ce qui a l'avantage de rendre le retour des règles moins traumatisant.

Comme je n'avais aucun rdv PMA en août et que montrer mon intimité à une blouse blanche me manquait vraiment, j'ai pris la sage résolution d'aller voir mon gynéco de ville pour mon frottis (pas vraiment annuel). Avant, ce genre de visite me stressait un peu, évidemment. Avec la PMA, c'est devenu du pipi de chat ! La bonne nouvelle c'est que quand je lui ai raconté notre parcours, les échos de contrôle à la grande ville et toutes ces contraintes, il a été très surpris qu'on nous "oblige" à faire ces trajets. Lui fait des échos de contrôle de l'ovulation régulièrement, et peut le faire pour nous si notre gynéco est d'accord... On lui posera donc la question, en croisant les doigts, ça faciliterait tellement l'emploi du temps !