lundi 29 avril 2013

C'est déjà reparti pour un tour

Après le résultat de la pds vendredi, j'ai appelé la secrétaire puisque je n'avais toujours pas d'ordonnance pour le prochain cycle... Et elle m'a répondu que le docteur n'avait pas voulu la faire et qu'elle ne savait pas pourquoi... Qu'il était de garde dimanche et qu'il fallait le rappeler.
Autant vous dire que j'en menais pas large. Que je voulais tellement faire la 2ème IAC... 

J1 s'est donc pointé samedi, de façon extrêmement douloureuse, sinon c'est pas rigolo. Notre gynéco nous a appelé pour discuter de mon comptage des follicules, qu'il voulait y réfléchir et que du coup le résultat de tout ça c'est : go pour l'IAC n°2. Youpi ! Il nous propose de venir chercher les ordonnances à la clinique ce weekend. Mise en situation du coup de fil : moi en pyjama en train de changer la caisse des chats, mon chéri dans les escaliers qui se préparait à prendre sa douche.

Donc samedi fin d'après midi nous partons en weekend familial et nous arrêtons sur la route dans la grande ville pour récupérer notre ordonnance. Mission accomplie, nous repartons. Je zieute vite fait le protocole : oups, fais demi tour chéri, on commence le gonal à J2, c'est à dire dimanche. Il faut trouver une pharmacie, et un sac isotherme pour la route car oui, enfin, j'ai eu le stylo gonal !!!!

Voilà, c'est parti pour la 2ème IAC. 1er contrôle à J8 samedi matin. Le moral est remonté.

Et puis finalement ce weekend familial nous a fait du bien je crois... Ma mère et ma sœur ont été très compréhensives, et on se sent vraiment soutenus, c'est chouette.

vendredi 26 avril 2013

Le jour J, pas de miracle

Je ne regrette pas d'avoir fait ce test en catimini. Depuis, le temps a défilé normalement.

Ce matin, 8h00, arrivée au labo. Plein de monde. Plein de petits vieux. Et merde, quelqu'un que je connais du boulot. Bonjour gêné des 2 côtés, j'espère que la secrétaire ne sera pas du genre à gueuler "Date de vos dernières règles ? Combien de jours de retard ?" Arf. Mais non, pas du tout, elle était très discrète, un peu perdue avec l'ordonnance de la clinique et mon 100%...

L'infirmier par contre, pas très discret, et surtout affreusement pas au courant des techniques de pma, flippant. Genre IAC, il ne sait pas ce que c'est (je ne parle pas des initiales là...), "mais c'est pareil qu'une FIV ? C'est un problème de spermatozoïdes ?" Mais non, mais en fait j'ai pas du tout envie de te donner un cours de pma là maintenant alors qu'il n'y a qu'une mince porte entre nous et les dizaines de personnes dans la salle d'attente. Bref, 1/2 heure de retard au boulot.

Avant midi j'ai un mail du labo. C'est négatif. Je textote mon chéri.

Et là maintenant, le temps d'ici à ce soir me paraît une éternité. Pas envie de bosser, pas envie de ce temps gris, pas envie de ce weekend en famille, pas envie de reprendre les calculs et les angoisses d'emploi du temps de la pma, pas envie de parler. Envie d'une clope, oh oui. Mais bon j'ai arrêté, pour avoir un bébé. Putain. Vivement J1, qu'on reparte pour un tour de manège, qu'on attrape ce foutu pompon.

jeudi 25 avril 2013

Se résigner à l'échec

Hier, ma capacité à y croire a totalement disparue. Aucun signe de mon corps, une intuition plutôt négative. Alors pour ne pas que ces 2 derniers jours d'attente ne soient un supplice, hier soir, en catimini, j'ai fait un test pipi, à 20ui, avant de me coucher. Devinez quoi ? Négatif. Je me suis mise au lit comme si ne rien n'était, au moins je sais à quoi m'en tenir. 

J'attends mes règles, qui devraient arriver vendredi ou samedi. Et puis je n'ai toujours pas reçu de nouvelle ordonnance pour le prochain cycle...

Ce qui me stresse à présent, c'est qu'après mon cycle de stimulation la dernière fois, le cycle suivant était complètement chamboulé, et j'avais ovulé très tôt (à J9 je pense). Alors je me dis qu'avec un 1er  contrôle écho à J10, ça ne va pas le faire... Peut être que ce sera différent cette fois ci...

J'irai faire ma prise de sang demain si mes règles ne sont pas arrivées, l'espoir sera faible.

lundi 22 avril 2013

L'attente (acule)

J24, DPO 12 et PDS - 5 : ceci est une équation à une inconnue.
 
De retour d'une semaine de congés, je ne sais pas comment décrire mon état d'esprit. J'aurais des choses à raconter : des bouquins sur la pma, le reportage de france4, l'annonce à ma belle mère, l'attente, mais non.
 
Les jours jusqu'ici sont passés assez vite, contrairement à d'autres, la progesterone ne me file pas trop d'effets secondaires (en tous cas pas beaucoup plus qu'un syndrôme prémenstruel), à part le pourrissage de culottes et de libido bien entendu. J'ai juste le ventre gonflé genre je suis enceinte de 5 mois. Et des maux de tête. Pas de psychottage pour l'instant. Je dis bien : pour l'instant. Je n'y crois pas vraiment, mais j'espère quand même, comme souvent...
 
Dernière capsule de Progestan ce matin, donc une pds vendredi si mes règles n'arrivent pas avant. Et puis comme des proches sont au courant des échéances, il faudra aussi annoncer la mauvaise nouvelle, pffff, puisque nous sommes samedi chez mes parents. Pour essayer de préparer un peu tout le monde à l'échec j'essaye de dire bien fort que je ne le sens pas, parce que j'ai l'impression que les gens y croient à fond, genre une IAC c'est sûr ça marche. Et ma mère de me dire que pour moi elle n'avait pas de symptôme, 4 tests négatifs, et pourtant j'avais bien fait mon nid.
 
Bref, je sais que tout ça c'est du soutien, et d'ailleurs ça me fait plaisir. C'est juste bizarre d'avoir d'autres personnes concernées par l'arrivée de mon J1. D'habitude c'est moi et ma culotte en tête à tête, puis mon chéri. Et point, on est tristes et on repart. Mais cette fois il y aura mes parents, la belle mère, le laboratoire d'analyses, le gynéco, le centre pma, euh et puis nous aussi.
 
Je me pose la question de la pds : au bout de combien de temps j'aurais le résultat ? Comment fonctionne le laboratoire du coin ? Est ce que je serais au boulot ? Pfff.
 
Conclusion : wait and see :)

mercredi 10 avril 2013

Les coureurs ont pris le départ

L'IAC : c'est fait ! 
Arrivés à 8h00, la salle d'attente était pleine, c'était très bizarre tous ces gens qui étaient là pour la même chose que nous. J'ai reconnu beaucoup de personnes qui étaient là à l'écho lundi matin, en toute logique, et même mademoiselle je te double en courant qui m'était passée devant pour l'écho :)

Monsieur à fait son recueil puis nous avons tué le temps dans la galerie marchande voisine pour revenir à 11h00 au labo. Toujours autant de monde. Vers midi un gynéco est venu faire l'IAC, mon chéri m'a accompagnée, ça a été très rapide. Puis repos de 10 min avant de reprendre la route et de retourner au boulot ! 5 millions ont été inséminés, je ne sais pas du tout si c'est beaucoup ou pas.

En nous donnant encore des papiers, dont l'ordonnance pour la pds, on nous a dit que notre centre prévoyait une pds à 17dpo (mais c'est looooong !).

C'est fait, je suis contente que tout se soit passé comme prévu, mais pour être honnête, je ne suis pas très optimiste. Mais je sais qu'en 17 longs jours d'attente j'aurais le temps d'y recroire, puis de ne plus y croire et rebelote jusqu'à la fin. C'était une journée un peu spéciale pour nous évidemment, et j'aurais aimé qu'on puisse rester tranquilles l'après midi. Cette fois ci ce n'était pas possible professionnellement mais la prochaine on essayera.

Ahhhhhh 17 jours au secours c'est trop long. En plus au départ en m'expliquant ça l'infirmière me parle de 12 jours de progestan bla bla bla et "5 jours après, la prise de sang". Moi bêtement je n'ai entendu que 5 jours, ça ne collait pas vraiment mais en même temps ça me plaisait bien moi, une pds dans 5 jours :D Alors j'ai dit "5 jours seulement ??", elle "oui ça fait 17 jours à partir d'aujourd'hui". Ahh...Soit le 26 avril.

Que dire de plus ? Qu'en attendant le gynéco (qui était pas mal entre nous)(mais vieux)(mais pas mal) on a filé la métaphore du tour de France, le peloton, le col, le winner, tout ça. Et que j'étais bien contente que mon chéri soit là. Que j'ai mis toutes les chances de notre côté en portant du vert couleur de l'espoir et en mettant une petite culotte à coccinelles. Et que de lire vos blogs m'a bien servie, tout ça m'était moins inconnu puisque j'avais lu vos expériences, alors merci :)

lundi 8 avril 2013

Le déclenchement, c'est maintenant

Après 5 jours de Gonal f 75 administré par mon chéri adoré (même si je faisais les mélanges parce que la pharmacie s'est plantée et que je n'ai toujours pas eu le droit au super stylo gonal objet de tous mes fantasmes), c'est parti !!!

Ce matin à J10, après une heure de route, arrivée à 8h00 pétantes au centre, 12 filles devant moi pour l'écho. 1 seul gynéco. Oups. On tient le scénario d'une bonne télé réalité, ou d'un lundi matin pourri, c'est selon. Donc sortie à 10h00 et des brouettes, arrivée à 11h00 au boulot au lieu de 8h00, tout va bien. Petit conseil de pro pour perdre toute crédibilité au bureau après ce petit retard matinal : enfoncez bien le clou en restant une heure enfermée dans son bureau pour essayer d'avoir ce ****** d'infirmier qui donne les consignes l'après-midi : check. Enfin, annoncez que vous ne serez pas là mercredi non plus. Voilà, c'est prêt, vous pouvez déguster les petits regards interrogateurs ou en coin. 

Donc bilan de cette journée super productive au boulot : j'ai un follicule de 16mm, donc je déclenche ce soir à 21h00, insémination mercredi matin. C'est cool, je suis rassurée qu'il n'y ait pas de mauvaise surprise jusqu'ici. En plus j'ai évité l'IAC jeudi matin où chacun de nous avait des réunions pros super importantes, donc au moins on est soulagés. Par contre c'est pas beaucoup 16mm, si ?

Pour l'anecdote ce matin. Je me gare, je me dirige vers le centre écho et j'entends quelqu'un commencer à courir et à me doubler. Dans ma tête je me dis que c'est peut être une pmette qui veut arriver avant moi pour prendre son tour à l'écho, pour rigoler, parce que c'est pas le monde des bisounours mais on n'est pas non plus dans une série américaine. Puis j'ai toujours beaucoup d'imagination.

Consternée, je l'ai retrouvée juste devant moi à l'écho !!! Ahaha elle a gagné 10 minutes, mais perdu pas mal de (dignité ? calories ?) à mon avis. (surtout vu le style de course...). Enfin, ça me fait encore sourire d'y repenser, merci à elle :)

mardi 2 avril 2013

IAC or not IAC ? + Edit : IAC lalalalala

Notre gynéco était absent cette semaine, il n'avait pas reçu le double de l'écho à J3 (par contre il avait bien la résultat de l'AMH et compagnie)... Bref, nous n'avons toujours pas beaucoup d'informations sur la suite.

En attendant, J1 s'est pointé samedi pendant notre super weekend en amoureux que j'avais organisé pour l'anniversaire de mon chéri. Un cycle de 22 jours, youpi. Du coup j'ai appelé ce matin pour prendre tous les rdv pour l'IAC, j'ai aussi appelé le secrétariat du gynéco, mais il n'a pas encore eu le temps de jeter un coup d’œil à nos résultats. Je suis censée commencer les piqûres demain... Donc je fais comme si, ce soir je passe commande à la pharmacie... Alors qu'on ne sait pas si on fera l'IAC ou pas.
Ya pas intérêt qu'on stoppe maintenant. Non non non.

Mon chéri a dû faire les sérologies et à nouveau spermogramme et spermoculture pour le dossier... Je ne stresse pas trop, le spermo était bon la dernière fois, mais en ce moment je me méfie de toute mauvaise nouvelle potentielle. J'ai l'impression que dès qu'on commence un truc on nous dit "ah non excusez nous en fait ya comme un ptit souci... Il va falloir reprendre rdv d'ici  2022 pour voir la suite" (mais non je ne suis pas mauvaise foi, en plus la dernière fois après le mauvais Huhner on avait eu un rdv en quelques jours...).

Donc j'attends le coup de fil de la secrétaire du gynéco, d'ici demain m'a t-elle promis. Pfff... 

Je veux faire cette IAC. Parce que si on nous dit que non, il veut nous revoir en consultation, ce n'est pas bon signe. Alors qu'une IAC ça veut dire que cette AMH de pipi de chat c'est pas si grave, on a le teeemps pour faire des IAC. On ne panique pas. Et je pense que c'est ce qui va se passer d'ailleurs, parce que je suis jeune quand même, et que mon comptage des follicules n'était pas si mauvais (oui j'argumente des fois que notre gynéco lirait notre blog), et qu'en plus il y a du soleil aujourd'hui.

EDIT du 03/04 :

Un coup de fil de 10 sec chrono de la secrétaire : on fait l'IAC ! Youpi ! Gloire à la secrétaire ! Vive le gonal f ! Viendez viendez mes ptits bébés. Par contre j'étais au boulot entourée de plein de gens, donc je n'ai pas dit un mot ("mais sinon il en pense quoi de mes analyses?", "une ptite consultation peut être ?"...). Donc je ne suis pas beaucoup plus avancée, je l'admets. Je rappellerai quand je pourrai.
En plus cette fois, pas de dinette à la sauce générique d'Urgences pour les nuls : j'ai eu le droit au stylo Gonal. On se réjouit de ce qu'on peut...