mardi 26 mars 2013

Incertitude

Le weekend a été difficile pour tous les deux après cette nouvelle. Nous avons essayé d'avoir des infos de notre côté, de nous rassurer, même si on sait que ce n'est pas une bonne nouvelle, cette AMH à 0,94. Mais ce n'est qu'un chiffre, pour l'instant sa signification reste incertaine pour nous.

Et sur les autres chiffres j'ai également beaucoup de questionnements : l’œstradiol est bien trop élevé mais j'avais fait un dosage l'été dernier où mon taux était normal... Et ma FSH a l'air normale mais il paraît qu'elle peut être artificiellement normale si l’œstradiol est élevé. Pfff.

Dernière chose : le comptage des follicules à J3 (J2 pour moi), j'avais 5 follicules de chaque côté, donc 2 de plus de 10mm. Sur le moment ça m'a paru bien mais je m'aperçois que pas tant que ça finalement. Les filles qui ont eu un comptage, vous en aviez combien ??

J'ai lu sur des forums (...) que certaines filles ayant eu des résultats d'AMH basse ont eu des réactions très rassurantes de leur gynéco, d'autres qui ont refait un dosage qui finalement était plus haut (???), des qui sont tombées enceintes naturellement, mais aussi des qui se sont fait "virer" de leur centre PMA, et des qui ont du renoncer à faire un enfant avec leurs propres gamètes. De tout donc, comme toujours ! Avec tout ça nous sommes perdus. Et au delà de la PMA et de notre désir d'enfant, je n'arrive pas à savoir si une AMH aussi basse est forcément synonyme de ménopause précoce.

J'ai appelé lundi matin le secrétariat du gynéco, qui doit donc lui demander de jeter un coup d’œil à mes résultats, et elle me tient au courant. Bref, j'ai compris qu'il ne fallait pas trop en attendre, et nous restons sur l'attente de notre 1ère IAC, dans quelques jours ! 

Ce n'est peut être pas plus mal. Évidemment, j'aimerais avoir rapidement un rdv avec mon gynéco pour discuter de tout ça avec lui.. Mais si il faut encore attendre un rdv dans plusieurs semaines, décaler l'IAC ... Pfff. Donc ma stratégie est de tenter de mettre ça de côté, et de croire en l'IAC.

samedi 23 mars 2013

Le coup de massue du samedi matin

J'ai donc fait à J2 de ce cycle des dosages hormonaux et sérologies. Ce n'est pas la 1ère fois... Nous avons reçu les résultats ce matin. Et c'est le sol qui s'est dérobé (enfin pas en vrai hein).

A J2 donc, un œstradiol à 94 pg/mL, bien trop élevée donc, une FSH bien à 6,3 UI mais une AMH à 0.92ug/L, très basse.

Coup de panique, des mots tournent dans notre tête. Insuffisance ovarienne, FIV ? Essayer de se calmer. Trouver de belles histoires sur les forums (ça s'est toujours possible...). Évidemment, il faudra attendre au moins lundi pour passer un coup de fil au centre PMA.

Je ne sais pas si certaines ont des infos sur tout ça, je suis preneuse, évidemment...

lundi 18 mars 2013

Entre deux eaux

Entre notre 1ère stim et notre 1ère IAC. Un cycle "pour rien", qui permet de souffler. Ce weekend je me sentais libérée du poids de l'espoir que porte chaque cycle. La pression de la période "fertile", malgré soi. Cette fois, je me suis dit qu'on sait que ça ne marche pas, et on sait pourquoi. Alors on sesque quand on veut. ET ON N’ESPÈRE PAS. Mais en 23 cycles on prend des habitudes et on se connaît par cœur, je sais bien que je compterais les DPO. 

Le dernier cycle, celui de la STIM, a été hyper long : 31 jours au lieu de 26. Je pense que c'est dû au progestan. J'espère que celui-ci sera court, pour passer vite vite à l'IAC. J'ai hâte. Et je pense que c'est bien parti puisque je pense avoir ovulé ce weekend, à J10. 

Et puis j'avais des devoirs PMA à faire, notamment sérologies et écho à J3. Quand le J1est arrivé au boulot, c'était au dessus de mes moyens d'appeler dans mon bureau, je ne me sens pas du tout en confiance. Alors j'ai prétexté une sortie extérieure pour me planquer dans ma voiture en rase campagne et appeler le cabinet d'écho. Je ne suis pas sortie de l'auberge pour la suite hein... Si je dois inventer des rdv fictifs pour chaque coup de fil... Malheureusement mon J3 tombait le jour du seigneur, alors j'avais le choix entre J2 (adieu pudeur, mais c'est un samedi), ou J4 (un lundi matin...). Samedi matin de bonne heure et de moyenne humeur nous avons donc fait notre heure de route, puis notre heure d'attente pour cette écho endo glamouresque. Mais la gynéco était vraiment très sympa, et elle y croyait à fond aux IAC vu notre Huhner, du coup c'était moins pire que ce que je pensais.

Résultat du comptage : égalité ! 5 follicules à gauche, et 5 à droite. Des petits, des moyens des gros. Des moustachus... ah non pardon je m'égare. Ma réserve ovarienne est donc bonne, mais pour un J2 j'avais 2 follicules à plus de 10mm, ce qui explique selon elle mes cycles courts.

Tant que j'en suis à décrire mon intimité, mon corps me fait des trucs bizarres. Des règles très soft mais ensuite, des crampes, des douleurs, des spottings à J9... J'essaye de ne pas l'écouter. 

En attendant, je réfléchis à ce que pourrait être notre parcours, et je pense notamment à l'adoption, un projet que j'avais avant de connaître notre infertilité. Je ne veux pas entamer dès maintenant les démarches, mais je pense au mariage, histoire que cela nous bloque pas quand on voudra se lancer... Aucun de nous deux n'y est favorable, alors je cherche une bonne idée, un truc qui pourrait nous ressembler.

mercredi 6 mars 2013

Direction les IAC

Nous avons vu notre médecin hier, pour qu'il nous confirme ce qu'on s'était déjà dit : on laisse tomber les stimulations, direction les IAC. Pour lui le test de Huhner est sans appel.

Sauf que... pas le prochain cycle mais encore celui d'après. Put*******. Je suis déçue de devoir encore attendre, alors que pour une fois mon corps était sympa et le timing était bon puisque j'en suis à J30. Donc rien sur le prochain cycle, même pas de stim. Espoir, bonsoir.

Pour nous occuper en mars, quelques joyeusetés que seule la PMA peut nous offrir : sérologies, spermogramme, écho endo à J3... Des papiers, des consentements, des photocopies, une demande de prise en charge à la sécu. 

Et ce long mois à attendre, ça m'angoisse, bien plus que ça ne devrait. 

Un coup de fil à ma mère pour la tenir au courant, mais plus ça va, plus je sens qu'elle n'a pas du tout envie d'entendre ce que je lui dis. Je comprends et je ne lui en veux pas, mais qu'est ce qu'on est seuls ! Plus on avance, plus je me sens seule. Après la consultation, j'étais triste de l'attente. Mon chéri était angoissé de la suite : jusqu'ici, si ça ne marchait pas on savait ce qui nous attendait (la stim, les IAC...), c'était effrayant mais pas trop. Mais après les IAC, et si ça ne marche pas ? L'angoisse.

Mon corps que je trouvais sympa hier est finalement un sale machin, puisque si mes règles étaient arrivées à J26, as usual, on aurait gagné quelques jours ! Donc j'en suis à J30, ça ne m'était pas arrivé depuis... pfiou. Mais j'ai évidemment fait un test hier matin : négatif. Je m'en doutais, puisque je n'ai aucun symptôme. Je ne sens pas non plus mes règles arriver, et puis ma température est toujours haute (peut être ma gastro qui n'est pas terminée...). J'imagine que c'est le progestan qui allonge mon cycle.

vendredi 1 mars 2013

Pourvu que mon ex ait des rêves prémonitoires... + EDIT

Hello !
J25,  zéro symptôme ! Même plus mal aux seins. Je couve bien quelque chose, mais plutôt un bon rhume qu'un bébé. Je suis patraque.

Mon ex m'a envoyé un sms pour me dire qu'il avait rêvé que j'étais enceinte (??!!!). Faîtes que son rêve soit prémonitoire ! C'est peut être aussi un moyen détourné de savoir où j'en suis dans ma relation actuelle, je ne suis pas naïve. Mais c'est le dernier signe qu'il me reste :)

Edit : la secrétaire de notre médecin a appelé tout à l'heure : pas de nouvelle ordonnance pour une stimulation sur le prochain cycle. Il veut nous voir rapidement pour discuter de notre test post coïtal à zéro survivant : mardi prochain ! Ça sent les IAC non ?